La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 11 mars 2020
La sclérose en plaques, par Corinne.
« Les jours où tout va bien,
on fonce, les autres on se repose. »

« Bonjour,

Je me prénomme Corinne,  je viens de fêter mes 44 ans… déjà !!! Cette colocataire forcée m'habite depuis 11 ans officiellement et depuis plus de 20 ans officieusement.
La sclérose en plaques fait partie de ma vie puisque mon papa a cette foutue « coloc » depuis 1975. Donc je pense en connaître un wagon.

Lorsque l'on m'a annoncé le verdict en février 2000, et oui la fameuse année du passage à l’an 2000, ce n'est pas mon ordi qui a buggé mais moi. Je me suis dit : "cool mon père est encore là donc il y a de l’espoir" ! J'ai vite déchanté car ma sclérose en plaques n'a rien à voir avec la sienne. Lui, a eu 2 poussées alors que moi, je ne compte plus, tellement j'en ai eu et en ai encore, et ce malgré les traitements de fond que n'avait pas mon père.

Ma vie a continué et bien sûr a changé de direction…
Jeune retraitée à 32 ans, invalide, plus le droit de bosser car tellement fatiguée et embêtée par ma coloc !!!
Je me suis prise en main, j'ai changé tous mes toubibs, ainsi que tout ce qui était néfaste pour moi. J'ai continué à faire du sport tant que je pouvais et j'ai commencé à faire du yoga… comme je le dis souvent : "mon meilleur médicament naturel".
J'ai continué à vivre grâce à ma rage et à ma bonne humeur et surtout grâce à mon mari et ma fille qui ont été et sont toujours là pour moi, malgré mes sauts d'humeur, surtout au début… 
Tout cela aide au quotidien, un entourage présent et qui fait que mon moral est au beau fixe. Ma dernière poussée fulgurante, comme l'appelle mon neuro, date du 8 septembre dernier, elle m'a mise littéralement KO. Paralysée de tout mon côté gauche et des cordes vocales… là, on a eu très très peur. Plus autonome du tout et impossibilité de parler… Résultat : perfs de corticoïdes en urgence à l'hôpital. 3 mois après, jour après jour, et grâce à mon acharnement, kiné, repos et patience…, je reparle, je remarche "bancale", mais je remarche avec béquilles.

Je me dis que c'est grâce aux perfs et aussi à moi et mon entourage proche qui ne baisse pas les bras et ça, ça n'a pas de prix.
Bien sur mon mari, pendant ces 3 mois, a dû se battre pour obtenir des aides, ça tombe bien, il est entraîneur de boxe, donc il ne lâche rien !
Cette coloc fait partie de notre quotidien, on fait notre vie selon elle. Les jours où tout va bien, on fonce, les autres on se repose. Le positif dans mon histoire, c'est que j'ai pu profiter de ma fille qui avait juste 6 ans lors de cette annonce car avant ça, j'étais une boulimique du travail, alors que maintenant, on profite purement et simplement des moments présents et des choses précieuses de la vie, en gardant espoir… l'espoir fait vivre !!!

Voici en quelques mots ma vie bien que ça pourrait prendre des pages entières lol 

Bonne journée !!! »

Par Corinne.

Rediffusion du 12/12/2011.

23 commentaires
11/03/2020 à 11:13 par Sabrina
Ma "retraite anticipée" à 38 ans, je l'ai acceptée. J'ai été exploitée par un patron qui a bien profité de moi tant que je tenais sur mes jambes et a voulu me licencier quand il m'a su à l'hôpital.
Le plus dur, ça a été les béquilles, le fauteuil roulant.... la réadaptation de toute ma vie autour de cette saleté de maladie avec laquelle il faut faire main dans la main maintenant.
Bravo pour vos témoignages qui nous permettent de partager nos problèmes quotidiens et réaliser qu'on n'est pas seul car la maladie isole beaucoup.
J''ai l'impression que nous avons tous était boulimique de travail avant l'arrivée de notre coloc'; et après on nous dit que le travail c'est la santé.... Mais je ne regrette pas mon investissement dans ce travail que j'ai toujours aimé.

15/09/2018 à 03:39 par Larosedesiled
Idem pour moi . As tu pris le vaccin Un.? Que prends tu comme médicament ? Fais tu des cures? Il faut se battre contre une maladie inconnue et on nous prends pour des cobayes avec les médicaments à essayer mais rien de concret

14/09/2018 à 11:07 par bassan françoise
chère Corinne ,
merci pour ce beau témoignage , j'ai l'impression de me lire !!! en ce moment ma "coloc" me chatouille ,je viens de me faire une entorse d'effort au côté malade (gauche ) ,donc je ne peux plus marcher ,d'habitude très dynamique quoique !!!! malade depuis 31 ans ,ce n'est pas facile tous les jours mais j'avance avec ma canne à fleurs malgrès tout cela , la vie vaut le coup d'être vécue !!! gros bisous à vous

24/03/2014 à 14:09 par sylvie
Merci et merci et bravo vous m'avez donné un grand espoir comme je dis je suis vivante et vous aussi bisous Sylvie+++

12/11/2012 à 10:42 par Joël
Bjr Corinne et merci de ta force de Vie.
Paix et lumière à Toi, aux Tiens, à Celles et Ceux que Tu aimes et qui T'aiment. Joël

07/11/2012 à 15:44 par lopez
oh ouiiii les aidants ont une place essentielle dans notre combat ...ensemble on est plus fort !!! :)

07/11/2012 à 12:01 par magagnini
bravo Corinne super article ! et oui bravo a l'entourage familial !! tellement indispensable pour soutenir le corps et le coeur

15/12/2011 à 08:42 par corinne
coucou :)) et oui les neuros sont perdus sur la sep et tant d'autres maladies.....mais c'est claire que mon neuro m'a toujours dit qu'il y'avait un terrain héréditaire avec la sep..... elle avait une dizaine de patients dont la sep était déjà dans la famille.......moi je sais que je prends ça au sérieux et ma fille est suivi une fois par an par un neuro.....vaut mieux prévoir ....sans lui faire peur non plus mais elle est au courant de tout !!!et quand je lis ton histoire...ça renforce ma position ..... merci d'avoir partagé un petit bout de ton vécu qui est très intéressant..je te souhaite beaucoup de courage ainsi qu'à toute ta famille :)) gros bisous à bientôt !!
Corinne

14/12/2011 à 20:27 par lenain
moi juste pour te dire que nous sommes six atteint de la slerose en plaque du cote de ma mere
son frere mon frere les deux fille de ma soeur moi meme et ma soeur
alors ont me dit que ce n'est pas hiriditaire et en plus je perds la parole en ce moment
voila ma pt histoire et moi je te dit courage car moi heureusement je l'ai eu a 50 ans j'ai pu vivre ma vie avec mes quatre enfants
a bientot

14/12/2011 à 17:14 par corinne
coucou ma cousine :) oh ouiiiiii ma famille est là pour moi c'est claire ça fait un bien fou !! mes parents, mes frères, mes belles sœurs , les cousins et cousines c'est énorme

14/12/2011 à 15:45 par martine
Toute la famille a toujours été et sera toujours là pour toi. Nous admirons tous ton courage et tu nous donnes une bonne leçon de vie. Take care Much love xxx
Bisou cousine

14/12/2011 à 08:53 par corinne
coucou mon stéph :)) comme tu dis tout le temps "ensemble on set plus fort" et surtout sep sans frontière :))) ensemble nous combattons......ensemble nous la vaincrons :))) big bisous volants du sud de la France !!
Corinne

14/12/2011 à 08:50 par corinne
coucou :)) oui c'est un combat journalier qui passe mieux avec un super entourage !! et là depuis 3 mois ré-galère .....je l'aurai à l'usure et l'amour est plus fort que tout avec mon coach préféré (vous nous connaissez depuis....30 ans lol) que je ne changerai surtout pas, même si on me donnerait des millions d'euros..... tout ça, ça n'a pas de prix !!! gros bisous à vous 2 !!
Corinne

14/12/2011 à 06:44 par stéphane
Super témoignage; on se reconnaît un peu tous dans ce témoignage; en effet...Pour la plupart on était des boulimiques du travail et on se démenait pour les autres...maintenant cette SEP , cette infâmie nous oblige à ralentir notre rithme, à nous concenter sur le moment présent, sur l'essentiel...laissez de côté tracas et gens toxiques (je sais pas facile à faire tout les jours). Autres chose ...merci à nos aidants (quel qu'ils soient) juste que je consate que chez nous aussi en Belgique ; ils ne sont pas reconnu et aidés...en effets qui aide nos aidants...merci à eux de nous permettre de réaliser beaucoup de chose...et avant tout banzaî et bon courage à toi, à tous et toutes...don't give up and be careful...ensemble on est plus fort contre la sep et ses conséquences

Bizzz de Belgique

Le Flying sépien (stéphane)

13/12/2011 à 19:35 par isa et franck
Bravo pour ton témoignage,Corinne.
Ta démonstration de courage aidera sûrement les personnes atteintes d'un tel mal à mieux y faire face.
Continu ton combat épaulée par ton coach préféré.
Bisous.

13/12/2011 à 11:21 par corinne
c'est claire que l'on se comprend et ensemble on est plus fort !!! ma volonté et ma bonne humeur cette coloc n'arrivera pas à me la prendre......je suis plus forte lol ^^ la dernière poussée est encore là et je me relève pas à pas.....chaque jour est une victoire, chaque jour est différent.....on l'aura à l'usure :))) et ne jamais perdre l'espoir est essentiel même quand on est au plus bas ....... bon courage à toi eric bisous !!

13/12/2011 à 11:14 par lopez
merci :)) c'est vrai que ma retraite anticipés n'a oas été facile a admettre..et maintenant je me dis que j'ai de la chance pour moi et pour les mon entourage car je ne peux plus assumer comme avant et surtout je m'occupe de moi ce n'est pas une mince affaire lol et comme tu dis cela a permis d'abattre d'autres cartes plus importantes et parfois des cartes que je ne soupçonné même pas l'existence :)) bisous et courage à toi :))

13/12/2011 à 11:00 par lopez
un grand merci à notre entourage proche :))))) comme tu dis Brigitte garder le courage les pensées positives être simplement optimiste malgré cette foutue coloc qui nous met ko !!! on l'aura à force... on n'a pas dit notre dernier mot :)) demain sera meilleur ^:)) bon courage bisous

13/12/2011 à 10:56 par lopez
oh ouiiii l'entourage on en parle rarement ...et ça fait beaucoup dans notre réussite !! le boulot tant pis y'a pas que ça dans la vie.....je suis très active depuis et je fais surtout des choses qui me plaisent et surtout je suis disponible pour les gens qui m'aiment et ça, ça n'a pas de prix....... chaque jour est un combat et comme on dit avec le sourire sa passe mieux !! merci et bon courage l'espoir fait vivre !!!

12/12/2011 à 19:04 par Eric Coutou
Merci pour ton témoignage, je traîne cette saleté de SEP depuis 1991 donc je peux dire que je te comprend haut la main...
Ne perds surtout pas ton courage et ta pêche. Bises.

Eric - 06.26.22.36.90 - ecoutou@gmail.com

12/12/2011 à 18:00 par sophie
Merci Corinne pour ce beau témoignage.....tu as bien raison de te battre, de profiter de ta fille et des bons moments...et de se rappeler que malgré tout ce que tu as traversé et tout ce que tu traverses, il y en a encore, que tu sais les reconnaîtres....Mon mari me dit tjs que le travail, ce n'est pas la vie.....alors pour une ex-boulimique du boulot comme toi, le chemin a été long et difficile pour l'admettre....Abattons d'autres cartes que celles professionnelles et étonnons nous nous-même......
Plein de courage
sophie

12/12/2011 à 13:33 par brigitteN
Oui , merci à notre entourrage , qui ne baisse pas les bras , qui nous encourage et nous booste quand il le faut.
Mais garder les pensées positives et en vouloir , ne pas se laisser prendre dans la spirale de la coloc et un jour à la fois , ici et maintenant
Merci Corinne pour Ton témognage

12/12/2011 à 10:09 par clalis
Beau témoignage, oui heureusement que l'entourage est là, çà aide, car comme tu l'appelles, la coloc ne nous lâche pas. Je suis comme toi, j'aimais mon boulot et maintenant je suis retraitée à 45 ans. Il faut positiver et penser que beaucoup n'aurons ou ne vont pas jusque la retraite. Bonne continuation. Bises

Ajouter un commentaire