Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

La sclérose en plaques, par Sophie.

sclérose en plaques,sclérose en plaque,sp,multiple sclerosis,multiple sclerose,multiple skerose,sep,ms,notre sclérose,pmr,handicap,neurologie,scleroseenplaques

Petit coup de gueule

« Bonjour,

Ce soir, ce sont les rencontres parents/profs pour mon fils âgé de 14 ans. Mon mari est en retard et je devrais pouvoir me dire : « J'y vais seule ». Oui mais voilà, le collège est tout en escaliers… Pour entrer, rien d'adapté, il faut appeler la concierge pour qu'elle ouvre le portail afin de me permettre d'entrer en fauteuil et 9 fois sur 10 elle ouvre le portillon ouvrant sur les escaliers situés à côté. Quand le portail s'ouvre enfin, la descente est vertigineuse… pour arriver devant des portes battantes ! 

Une fois à l'intérieur, les profs se trouvent au deuxième étage… super… Le Conseiller principal d'éducation voit le malaise et m'ouvre gentiment une salle où ce sont les profs qui viendront à moi et non l'inverse. Je bouleverse tout leur programme, je désorganise le planning… et tout le monde court dans tous les sens…
Que se passerait-il si un élève se cassait une jambe ? Que se passerait-il si un jeune en fauteuil s'inscrivait dans ce collège ?

Il y a encore bien du travail pour l'adaptation des lieux aux PMR… »

Par Sophie (de Lyon).
Rediffusion du 09/02/2015.

Commentaires : 3 commentaires

Commentaires

  • Tu as bien raison.
    Et ce n'est pas grave de chambouler leur programme justement ça leur permet de se rendre compte des choses et d'autant plus si ça les fait râler un peu.

  • Bravo pour ton coup de gueule, de toutes les façons il est triste de voir qu'il n'y a qu'en gueulant qu'on y arrive et c'est tant mieux qu'ils aient eu à tout chambouler, au moins tu est rentrée.

  • Bravo et merci pour votre témoignage !
    J'ai la SEP et un fils de 2 ans 1/2. Je ne suis pas en fauteuil et pas encore concernée par ces réunions parents/profs mais parfois j'y pense... D'autant plus que mon principal souci dans cette maladie, ce sont mes jambes. D'accord avec vous pour l'urgence de la mise en place des normes PMR !!!
    Bon courage à vous !
    Ne baissons pas les bras.
    Sincèrement.
    Olivia

Écrire un commentaire

Optionnel