La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 16 nov. 2019
La douleur en poésie, par Christine.
« Douleurs je vous hais. »

Douleurs

Ces douleurs qui, au début, n’étaient que passagères
Peu à peu sont devenues persistantes
Puis permanentes
Ces douleurs qui brûlent toute la chair
Depuis les os jusqu’à la peau
Qui, au moindre mouvement,
S’intensifient
Et invalident
Ces douleurs qui rappellent en permanence
Que le corps domine
Que lorsque le mental veut se mettre au repos pour dormir
C’est toujours le corps qui impose sa loi
Et par ses crampes ses fasciculations
Annihile tout espoir d’oubli
Ces douleurs qui percent
Transpercent
Poignardent
Électrisent
Qui font hurler à la mort
Dans le silence de la nuit
Ces douleurs qui déforment
Transforment
Et taisent, étouffent l’humanité en nous
Ces douleurs par chacun vécues
Nous isolent nous taisent
Nous enferment nous renferment
Douleurs je vous hais

Par Christine.

Rediffusion du 04/03/2015.

3 commentaires
04/03/2015 à 09:33 par Emilie
Merci Christine car c'est exactement ça ses douleurs nous transforment
...
Bien à toi
Émilie

04/03/2015 à 14:36 par Dminique
Christine , c'est très beau mais hélas,très réel ! et pas toujours pris au sérieux..
courage
Dominique

09/03/2015 à 19:25 par Sébastien Caudron
Bravo. Ce témoignage dramatique est effrayant. La sculpture aussi est très belle, sombre, sans visage. Alors je ne peux que souhaiter courage à tous les patients qui connaissent cette triste situation et sont tués à petit feu par ces douleurs terribles.
Courage et amitiés,
Sébastien

Ajouter un commentaire