La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 20 mars 2020
La sclérose en plaques, par Catherine, du Canada.

« Bonjour à tous,

Je viens de découvrir votre site et je vais me présenter. Je m’appelle Catherine, j’ai 47 ans et je suis franco-canadienne (je vis au Canada, en Ontario). Je suis mariée, j’ai 4 enfants et une garderie familiale à mon domicile.

Voici 6 mois, j’ai commencé à avoir des fourmillements dans les pieds et les mains, des décharges électriques, des picotements, des démangeaisons sur la peau et une grosse fatigue. Je ne m’en suis pas occupé car mon travail que j’adore, mes 4 enfants... bref la vie faisait que je n’allais pas m’appesantir sur ces détails.
Cependant les symptômes se sont aggravés. En me relevant d’une position assise, j’avais les pieds tout endormis. Je suis allée voir ma médecin généraliste qui m’a dit que ce n’était rien. Un mois après, c’était bien pire car j’avais de grosses douleurs en marchant. Je suis donc retournée la voir et elle a alors contacté un neurologue pour une consultation.

Un mois plus tard, je vois le neurologue qui me fait un examen et me prescrit des tests et une IRM en marquant sur les feuilles : « Rechercher multiple sclerosis » (en Français : sclérose en plaques, mais l’Ontario est anglophone).
Me voilà à faire les potentiels évoqués, les IRM, un électromyogramme, des prises de sang…
Finalement, le neurologue m’annonce son diagnostic : une « myélite transverse » avec, comme cause très probable, le début agressif d’une sclérose en plaques.
Il me fait faire une ponction lombaire un mois plus tard, pour vérifier.

Comment ai-je réagi ? Bizarrement, car je ne savais pas ce qu’était une myélite transverse, j’ai donc fait des recherches en rentrant chez moi et j’ai vu que c’était rare (1 à 5 cas pour 1 000 000). Malheureusement, il n’y a pas de traitement.

À l’heure actuelle, mes symptômes ne cessent d’augmenter, mes jambes deviennent faibles et j’ai du mal à monter les marches des escaliers. J’ai également de grosses contractions musculaires durant la nuit qui m’empêchent de dormir (épaules, jambes et bras). Et pour couronner le tout, j’ai de petits muscles qui « sautent » jour et nuit dans tout le corps (mais c’est surtout au repos que je les sens terriblement).
Le médecin m’a donné des médicaments à prendre avant d’aller me coucher, mais cela ne me procure aucun effet. J’ai l’impression d’être un paquet de popcorns, ça saute de partout !

Je n’écris pas pour me plaindre car ici, dans le groupe, nous avons tous notre lot de misères, mais pour savoir si mon parcours atypique a déjà été vécu par l’un d’entre vous ou si vous avez entendu parler d’un cas comme le mien.
Ici, en Ontario, ce n’est pas facile d’avoir des renseignements, car bien que parlant l’Anglais (qui n’est pas ma première langue), c’est quand même très compliqué de comprendre les médecins…

Je reste toujours gaie, pleine de projets mais il a fallu que je fasse quelques aménagements dans ma vie de tous les jours, à cause de cette fichue fatigue. Je suis obligée de me reposer lorsque mes petits font la sieste, sinon je ne tiens pas…
J’ai l’impression d’avoir la vie d’une personne âgée. C’est tellement frustrant et souvent, je culpabilise…

Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire et espère avoir un retour à mes questionnements.

Par Catherine.

Rediffusion du 30/04/2017.
Le 14 mars 2020
La sclérose en plaques, par Arnaud, de Belgique.
« Bonjour, Je m’appelle Arnaud (et oui tu n’es pas le seul ^^), j’ai 35 ans (1976), je vis en Belgique. Je suis diagnostiqué avec une belle petite sclérose en plaques de type « poussées/rémissions » peu après mes 23 ans. Tout a commencé un samedi après-midi, dans un snack avec ma compagne de l’époque, j’étais assis en attendant ma commande et là…

Lire ce témoignage en intégralité...

Le 3 févr. 2020
La sclérose en plaques, par Jenny, du Québec.
« Bonjour, Quand nous cherchons des réponses à ce qu’il nous arrive et qu’enfin les mots du médecin résonnent dans notre tête et qui se répètent sans cesse : « C’est positif à la sclérose en plaques », comment sommes-nous censés réagir ? À quel point avons-nous l'impression d'être seuls même entourés par la meilleure des familles ? La sclérose en plaques est une maladie silencieuse qui fait bien des ravages…

Lire ce témoignage en intégralité...

Le 20 déc. 2019
La sclérose en plaques, par Marie, du Québec.
J'ai 29 ans, Québécoise, sans enfant, sans mari. J'ai la sclérose en plaques depuis 2005. Tout a commencé en Juin de cette même année, par des fourmis dans les pieds et dans les mains. J'avais aussi de la difficulté à tenir un verre (ou une bouteille dans ma main gauche). J'ai exprimé ces symptômes à quelques personnes mais j'étais la seule que ça inquiétait…

Lire ce témoignage en intégralité...

Le 16 déc. 2019
La sclérose en plaques, par Nadine, de Belgique.
« Bonjour, J'ai déjà témoigné sur ce site il y a plusieurs années (lire le témoignage)… J’ai une sclérose en plaques et je suis en fauteuil. Je suis passionnée de concours canins (concours d'obéissance), je m’étais brusquement vue interdite de compétition en raison du fauteuil…

Lire ce témoignage en intégralité...

Le 9 déc. 2019
La sclérose en plaques, par Thomas, de Suisse.
« Bonjour à tous, Ça fait un petit moment déjà que je lis tous vos témoignages. Je vous propose donc le mien. Le diagnostic de la sclérose en plaques tombe courant février 2011, après des mois et des mois d'examens et de contrôles divers. Mon gros problème sera professionnel, je m'explique…

Lire ce témoignage en intégralité...

Le 27 nov. 2019
La sclérose en plaques, par Nadine, de Belgique.
« Coucou, Je m'appelle Nadine, 36 ans, La Louvière, en Belgique. 11 mois après mon accouchement, c'était en mars 1995, je m'éveille avec une tache noire dans ma vision optique…

Lire ce témoignage en intégralité...

Le 23 nov. 2019
La sclérose en plaques, par Julia, de Suisse.
« Bonjour, Pour mes 25 ans, j’ai eu comme cadeau, le diagnostic de la sclérose en plaques. Cela fait maintenant 3 ans que la maladie fait partie de mon quotidien. Parfois, je suis plus forte qu’elle mentalement, d’autres fois, elle me bat, et m’empoisonne la vie avec des fourmillements ou des vertiges.

Lire ce témoignage en intégralité...

Le 9 nov. 2019
La sclérose en plaques de ma fille et de mon mari, par une anonyme.
« Bonjour, Vous allez probablement me trouver très dur vis-à-vis de la sclérose en plaques, mais j’ai besoin d’en parler et d’exprimer ma rage. Nous sommes en Belgique, en 2005 : mon mari âgé de 50 ans a un problème à la vue, c’est soudain et justement au volant de sa voiture, sa vision se dédoublait…

Lire ce témoignage en intégralité...

Le 25 sept. 2019
La sclérose en plaques, par Benoit.
« Bonjour à toutes et à tous !  Je m'appelle Benoît, j'ai 39 ans (je suis né en 1979), je suis aujourd'hui instructeur de plongée, je vis en Thaïlande depuis presque 5 ans. À force de lire vos témoignages, je me suis dis que c’était à mon tour de partager mon expérience ! …

Lire ce témoignage en intégralité...

Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !