La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Le 9 mai 2022

La sclérose en plaques en poésie, par Nael.

« Mon handicap est certes
invisible mais le suis-je ? »

Pourquoi un récit alors qu'il suffit d'une poésie
Des rimes et de la prose servant d'anesthésie
À ce besoin d'écrire, de souffler et de partager
Cette famille de maux, à l'œil nu, souvent voilée
Cet ensemble de mots, cru à l'oreille, souvent froissé
Ce démérite à l'ombre de personnes plus touchées

Mon handicap est certes invisible mais le suis-je ?
Entre mes crampes, douleurs ou encore mes vertiges
Mon besoin de boiter la veille puis la pêche le lendemain
Ma migraine accablante un soir qui s'évanouit le matin
Ma violente envie de crier, étranglée par un silence
Mon envie soudaine de bouger pour m'allonger avec élégance
Ma volonté de défier tout regard peuplé d'incompréhension
Mon désir de me faire comprendre, enfui tel un vagabond

Entre tant d'ambiguïtés, qui suis-je vraiment ?
Un vulgaire menteur ou encore un innocent ?
Un indécis ne sachant quel vêtement porter ?
Un sentimental ne sachant derrière quelle émotion se cacher ?

Au défi d'un monde où prône le superficiel
Au cœur de gens dont les regards se querellent
Je suis un revolver pointé au chargeur vide
Je suis un bulldozer engagé au réservoir avide.

Par Nael.

❤️ Soutenez l'association Notre Sclérose ! (Exemple : un don de 20€ ne vous coûte réellement que 6,80 €).
🔬 100% de vos dons vont à la recherche contre la sclérose en plaques.


4 commentaires
11/05/2022 à 12:41 par Fouda
Un grand merci pour vos retours :)

09/05/2022 à 07:41 par Lavarande
Très jolis mots qui résument nos maux autant physiques que psychologiques.. Merci beaucoup

09/05/2022 à 07:40 par Lavarande
Très jolis mots qui résument nos maux autant physiques que psychologiques.. Merci beaucoup

09/05/2022 à 06:23 par Olivier TOURRET
Vraiment magnifique, une poésie qui résume à la fois le mal être et l’incompréhension de cette pathologie méconnu d’autrui. Merci à vous.

Ajouter un commentaire