La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 3 févr. 2021

La sclérose en plaques en poésie, par Nelly.

« Me battre contre toi,
c’était me battre contre mon corps. »

« Bonjour,

Jeune adulte mais cœur de petite fille, encore dans la magie de Noël,
Tu as débarqué dans ma vie telle une tempête ce 24 décembre 2008, emportant le peu d'insouciance qu’il me restait.
Tu n'étais pas dans ma lettre au Père Noël, je ne te voulais pas.
Tu me faisais peur, je ne savais comment te dompter.
Me battre contre toi, c’était me battre contre mon corps.
Ce n'est qu'après que j’ai compris le message que tu étais venue me porter : « Il est temps que tu prennes soin de toi ». 
Bien contradictoire cette histoire…
Alors, nous nous sommes découvertes, nous nous sommes cherchées toutes les deux, je me suis adaptée à toi mais je ne t’ai pas adoptée.
Nous avons trouvé notre rythme de croisière, et même si la vie n’est pas toujours facile avec toi, je te remercie car, aussi triste que ça puisse être d'en arriver là pour réaliser qu'il faut savoir être égoïste et penser à soi, et aussi incompréhensible pour certains, tu as fait de moi celle que je suis aujourd'hui.
Tu m'as permise de rencontrer des personnes merveilleusement belles, d'autres beaucoup moins et tu m'as aidée à faire le tri. 
Tu m'as donné la force de gravir certaines montagnes, parfois en trébuchant ou même en chutant, mais toujours en me relevant.
Tu m'as aidée à relativiser sur certains points en me laissant encore la chance de marcher, courir, danser.
Tu me montres encore aujourd'hui que le bonheur n’est pas une destination mais une façon de voyager avec mon sac à dos, dans lequel il y a encore des faiblesses que je n'ai pas réussi à transformer en forces.
Quelque part, peut-être n’avais-tu pas pris toute mon insouciance qui m'empêche encore de voir et de me protéger de la malveillance et de la perversion de certains parasites ? 

Longue route à nous deux pour atteindre la sérénité !
La vie est belle avec les petits nœuds bleus*. 

Douces pensées à tous mes compagnons.
Force et courage. »

Par Nelly.

*Le nœud bleu représente la sclérose en plaques en France. Le nœud est orange à l’international.

❤️ Soutenez l'association Notre Sclérose ! (Exemple : un don de 20€ ne vous coûte réellement que 6,80 €).
 

Rediffusion du 17/02/2020.

6 commentaires
08/02/2021 à 12:37 par Karima
Très beau témoignage, on accepte la maladie, elle fait partie de nous . Bon courage à tous🙏🙏🙏

07/02/2021 à 18:54 par alx02
Bonjour Nelly et les autres,

Merci pour ton témoignage qui rejoint fortement mon état d'esprit de vie
j'ai l'impression de lire mon histoire.
Que dire de plus bon courage à toi et à nous tous dans ce combat du quotidien.

++
@lex.

05/02/2021 à 04:48 par Lavarande
Bonjour, très joli témoignage..je te rejoins sur tout ce que tu dis.. c'est tellement ça..
Bon courage à tous :)

19/02/2020 à 15:55 par jennyfleur
triste réalité qui me touche énormément, la maladie '' le mal à dit'', j'aime beaucoup ton poème il vient me parle beaucoup. avec la SEP, il faut effectivement s'arrêter pas le choix, il faut changer notre vision sur des aspects, apprendre la signification du mots NON. apprendre à nous écouter, à choisir ses combats, mieux savourer nos moments. Bref, vivre mieux p-t. j'essaie de le voir ainsi, sinon je déprime trop. à chercher trop de réponse on passe à côté de pleins de belles choses, sachant pas trop de quoi demain est fait. j'aime mieux penser à moi, est-ce égotiste de vouloir prend soin de soi, de respecter nos limites, de savourer les moments qui me font du bien. j'espère que non, au diable les gens qui ne comprenne pas, c'est souvent ceux-ci qui passe à côté de leur vie. Si c'est sur moi que la maladie tombe c'est parce que je suis assez forte pour passer au travers. i'm going to fight! bon courage à tous, merci Nelly pour ta lettre, reste forte peu importe ce qui arrive !

Jenny

17/02/2020 à 11:35 par Chantal Perardelle
Bonjour a vous deux 73 ans cette petite visite de cette encombrante malveillante Sep est venue me chercher mais comme on dit... le mal à. Dit. Alors cherchons la cause il y a toujours un démarrage mais on fait avec avec courage malgré les moments dures

17/02/2020 à 06:54 par Soleilsucre
Bonjour Nelly!
Je suis une jeune femme de 33 ans et là sep est venue me rendre visite après mon accouchement.
Tout comme toi elle m’a apporté ! C’est ambivalent mais c’est la réalité.. tout comme toi je ne me bat pas contre elle elle n’est pas une amie.. elle est là.. elle me met en difficultés parfois mais j’apprends à lui porter l’attention qu’elle souhaite..
Je me retrouve énormément dans ton texte! Positivité c’est la clef...
amitiés ❤️

Ajouter un commentaire