La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 9 mars 2016
La sclérose en plaques en poésie, par Porcelaine.
« Je voudrais une greffe
de bonne santé… »

Lentement la folie me guette
Je subis cette maladie qui me détruit
Assommante maladie qui m’invalide
J’ai voué ma vie à lutter contre elle
Elle me tue mes rêves par dépit
J’avoue maudire parfois les bien-portants 
Qui ne profitent pas de la vie avec passion
Je repense à cette maladie qui ronge mon être
Je voudrais une greffe de bonne santé
Mes pleurs et la douleur ne changent rien
Elle poursuit sa symphonie destructrice
La médecine impuissante me devient phobique
Alors j’entame seule mon requiem de bonne santé
Je n’attends plus de remède, plus de potion
Je ne demande plus rien à la médecine et à la vie
Mon espérance de vie s’est arrêtée au diagnostic
Maintenant je ne vis que du surplus de douleurs
Un parchemin de vie que la maladie a morcelé
Je me transforme en un être solitaire
Pour entamer mon dernier voyage sans abîmer d’autres vies
Quand j’aurais atteint l’apogée de ma spiritualité
Je pourrais enfin renaître en bonne santé
Car dans cette vie j’aurais expié mes péchés
Ma renaissance n’en sera que plus belle

Par Porcelaine.


6 commentaires
09/03/2016 à 09:10 par Cédric
Bonjour,
Votre poésie est ... poignante.
Bravo et merci
Cédric

09/03/2016 à 10:19 par sab
on n en meurs pas non plus

14/03/2016 à 10:28 par mary-jeanne
Bonjour Porcelaine, je suis d'accord avec la personne qui vous dit "on n'en meurt pas" ! MAIS ne vaudrait-il pas mieux en mourir afin que notre déchéance se termine, nous ne vivons plus, nous vivotons simplement, plus aucune prévision de rien car comment sera t-on demain? Plus aucun petit plaisir tout simple de la vie vu que le corps nous dit NON.. Bref, pour ma part j'ai la forme dite progressive depuis 1999, les 10 premières années de la maladie, je n'ai rien senti du tout sauf un peu de fatigue mais depuis 3,4 ans c'est la chute plus aucune force dans aucun membre, marcher dehors fini, me laver moi même fini, écrire fini, etc, etc... Courage à nous je ne sais dire que ça autant que nous puissions encore en avoir !!!

14/03/2016 à 10:28 par mary-jeanne
Bonjour Porcelaine, je suis d'accord avec la personne qui vous dit "on n'en meurt pas" ! MAIS ne vaudrait-il pas mieux en mourir afin que notre déchéance se termine, nous ne vivons plus, nous vivotons simplement, plus aucune prévision de rien car comment sera t-on demain? Plus aucun petit plaisir tout simple de la vie vu que le corps nous dit NON.. Bref, pour ma part j'ai la forme dite progressive depuis 1999, les 10 premières années de la maladie, je n'ai rien senti du tout sauf un peu de fatigue mais depuis 3,4 ans c'est la chute plus aucune force dans aucun membre, marcher dehors fini, me laver moi même fini, écrire fini, etc, etc... Courage à nous je ne sais dire que ça autant que nous puissions encore en avoir !!!

14/03/2016 à 10:28 par mary-jeanne
Bonjour Porcelaine, je suis d'accord avec la personne qui vous dit "on n'en meurt pas" ! MAIS ne vaudrait-il pas mieux en mourir afin que notre déchéance se termine, nous ne vivons plus, nous vivotons simplement, plus aucune prévision de rien car comment sera t-on demain? Plus aucun petit plaisir tout simple de la vie vu que le corps nous dit NON.. Bref, pour ma part j'ai la forme dite progressive depuis 1999, les 10 premières années de la maladie, je n'ai rien senti du tout sauf un peu de fatigue mais depuis 3,4 ans c'est la chute plus aucune force dans aucun membre, marcher dehors fini, me laver moi même fini, écrire fini, etc, etc... Courage à nous je ne sais dire que ça autant que nous puissions encore en avoir !!!

14/03/2016 à 10:30 par mary-jeanne
facebook mary-jeanne henrard, merci

Ajouter un commentaire