La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 20 janv. 2014

La sclérose en plaques et la prévoyance, par Stéphanie.

« Faites valoir vos droits 
en récupérant les documents
d’information ! »

« Bonjour,

L’enjeu de ma petite histoire de salariée est de pouvoir maintenir ma rémunération malgré les aléas de la pathologie, car dans certains cas c’est possible, mais trop souvent ignoré !
Pour étayer, je vais vous raconter ma petite histoire.
Je travaillais à temps plein et j’hébergeais la pathologie depuis plus de 10 ans. J’avais la chance d’avoir un travail assis.

Puis en 2006, elle s’est rappelée à moi en mettant en évidence ma fatigabilité. Cette dernière accompagnée de divers avatars.
Mais je pouvais encore travailler et réduisais mon temps de travail pour un ½ temps.
Bien sûr pour compenser partiellement, la pension d’invalidité catégorie 1, m’a été attribuée.
Et dernièrement, j’ai dû à nouveau réduire mon temps de travail pour un ¼ temps. Cette fois la pension catégorie 2 en compensation, mais toujours un manque à gagner indéniable !
Là, je mets le nez sur le dispositif de la prévoyance, qui permet de maintenir le niveau de vie en complétant la pension d’invalidité, auquel est tenu de cotiser mon employeur de part la convention collective.

Mais, car il y a un mais, j’aurais dû informer la prévoyance de ma situation lors de ma première réduction de temps de travail pour qu’elle puisse se baser sur mon salaire de temps plein.
Comme je n’avais pas été informée par mon employeur je n’ai pas suivi la bonne procédure !

Actuellement, je suis en discussion employeur-salarié-Prévoyance…

Alors si vous travaillez prenez votre bulletin de paie et regardez si une ligne de cotisation porte le nom de « prévoyance ». Auquel cas, faites valoir vos droits en récupérant les documents d’information !
Il ne s’agit que d’un maintien de revenu jusqu’à la retraite ! »

Par Stéphanie.

❤️ Soutenez l'association Notre Sclérose ! Faites un don !
 


8 commentaires
09/06/2019 à 19:34 par Marine
Bonjour à tous,
Je vais vous expliquer ma situation, moi ma Sep c'est déclaré en 2015 à cette époque je travaillé pour une entreprise qui avait une prévoyance, avec les IJ de la CPAM cela faisait casi mon salaire habituel, mais j'ai ensuite était licencié économiquement, j'ai donc dû retrouver un autre travail chose que j'ai réussis à faire heureusement, mais le hic est là mon entreprise actuelle n'as pas de prévoyance pour ses salariés hors cadre. J'ai donc entrepris des démarches pour avoir une prévoyance externe mais ces prévoyances me demander de remplir un questionnaire de santé chose qui est normal mais à chaque fois on me le refuser à cause de la SEP. Ma question est donc, est ce que quelqu'un connaîtrais une prévoyance assez folle qui accepterais de m'indemniser en cas d'arrêt maladie prolonger suite à la SEP?
Je vous remercie d'avance pour vos réponses s'il y en a.

Cordialement.
Marine

16/04/2019 à 10:43 par CANET
Bonjour a toutes et tous.
Voila en gros mon histoire.Infirmier libérale depuis octobre 1997,j'ai souscrit en 1999 une assurance prévoyance à la MACIF(RFGM)
Le temps a passée et en octobre 2016 je suis tombé malade(endocardite)sérieuse pathologie car j'ai passé 10jours en réanimatioin.bref,au sortie de cette histoire ,j'ai des troubles de l'équilibre,je passe un IRM cérébrale et la patatraque SEP.
La dessus je fais jouer la prévoyance.il m'ont payé pendant un an puis plus rien.Je suis actuellement en contre-expertise médical car le premier médecin expert de la macif a estimait que je ne pouvais plus exercer mon activité d'infirmier libéral mais que j'étais capable de gagner de l'argent!!!!La question que je me pose est,dois-je résilier ce contrat qui me coute 400€ par mois,soit une somme non-négligeabe ou bien dois-je porter l'affaire au tribunal afin de récuperer ce que j'ai investit depuis 1999?

03/10/2018 à 12:42 par Caro
Bonjour ,
Déclarée en 05/2018, je ne cesse de me renseigner au sujet de la prévoyance car je vais passer dans la fonction publique. En fait tout dépendra du fait générateur que la CPAM indiquera. Si cela correspond à 05/2018 dans ce cas et seulement si la prévoyance est intervenue au titre des IJ, elle interviendra au titre de l'invalidité comme une "rechute " et complétera le salaire. C'est compliqué d'avoir des réponses écrites, cela reste oral chez Humanis en tout cas.
J'espère que cela vous éclairera.

07/09/2018 à 11:27 par verstraete corinne
bonjour j ai souscrit ils y a plusieurs annees de cela un contrat a ma banque un contrat initial valeur prevoyance et je suis en invalidite categorie deux pour une sep puis recupere l argent de se contrat merci

07/09/2014 à 10:53 par Virginie
Waow... Merci pour le partage d'info! Je vais également dans le même cas que toi et j'avoue cette info m'est très utile, mon état se dégradant... Merci beaucoup en tout cas et bon courage à toi!
Tu as d'autres signe que la fatigabilité?

Virg

22/01/2014 à 13:18 par sandrine
Coucou stephanie.
merci pour les infos car des qu il y a la maladie les employeurs ne sont plus la pour vous dire les lois etc...
si tu veux communiquer par voie postale avec moi . Ce serait avec grand plaisir meme si d autres personnes le souhaitent.
je vous adresse mon mail pour eventuellement echanger les adresses apres.
cela fait du bien de parler.
je n ai pas de pc et qu un telephone portable et c est pour ca que je cherche une issue de secours postale.
bises.
mon mail sandrinekormann@sfr.fr
sandrine.
mon mail sandrinekormann@sfr.fr

21/01/2014 à 15:50 par Christelle
Bonjour,

Merci beaucoup pour l'info. On dit toujours que nul est censé ignorer la loi, mais effectivement on est loin de la connaître et dans nos cas respectifs...c'est pas toujours facile.Bon courage.

Christelle.

20/01/2014 à 11:10 par Stéphanie canitrot
Au fait, j'ai fait valider cette obligation d'information de l'employeur, au sujet de la prevoyance, par un cabinet d'avocat !!

Stéphanie

Ajouter un commentaire