La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 13 juin 2016

La sclérose en plaques et l'AAH, par une anonyme.

« Cela est parfaitement injuste
et contraire au respect
de la personne handicapée. »

« Bonjour,

Lorsqu'un allocataire percevant l'AAH (Allocation Adulte Handicapée) s'installe en couple, si le compagnon perçoit le RSA, le RSA est supprimé par la CAF, ce qui oblige de fait les deux personnes à vivre sur l'AAH de la personne handicapée, l'AAH (807 euros) n'étant pas considérée comme un revenu relié au travail.

Si le couple ne peut subvenir à ses besoins, il se met parfois hors-la-loi, en vivant non maritalement. De plus, cela empêche les personnes handicapées de pouvoir vivre ensemble, elles ont besoin d'être accompagnées bien souvent, et d'aimer et être aimées ! Ceci en période de crise et de chômage, ou non…

Cela est inscrit dans la loi alors que, paradoxalement, la loi française dit bien que l'AAH est conçue afin que les personnes handicapées puissent vivre dignement dans le cadre de leur restriction durable ou partielle à l'accès à l'emploi.

Or, nous savons toutes et tous ici que dans le cadre de la maladie du handicap, nous avons bien d'autres frais supplémentaires que des personnes en bonne santé. Or, dans cette situation imposée par les CAF, il est impossible de vivre dignement, et de faire en sorte de mettre toutes les chances de son côté afin de freiner la maladie, ou alors, il faut faire le choix d'une vie sentimentale, ou non. Cela est parfaitement injuste et contraire au respect de la personne handicapée.

Un courrier a été envoyé à ce propos à la Ministre de la Santé et au Président de la République, demandant à ce que le "bien portant" du couple puisse continuer à percevoir le RSA lorsque la personne handicapée perçoit l'AAH.

Il serait souhaitable que dès lors, avant et après les élections, toutes les associations reliées au handicap fassent une demande en ce sens au gouvernement, et à Marisol Touraine. En effet, vous aurez toutes plus de poids ensemble, qu'un(e) individu(e) isolé(e), et ce droit à une vie digne dans le cadre du handicap pourrait être respecté.

En vous remerciant d'avance pour votre aide en ce sens. Je reste disponible pour de plus amples renseignements.

Bien cordialement. »

Par une personne atteinte de SEP.

> Soutenez l'association Notre Sclérose ! Faites un don !
 


5 commentaires
13/06/2016 à 13:32 par CHRISTELLE
Bonjour,
Effectivement la SEP ou autre handicap est synonyme de précarité. Le débat sur la vie en couple, l'invalidité et l'AAH ne sont pas compatibles. Cette loi doit changer.
Je serai d'accord pour signer une pétition à ce sujet.
On a le droit de vivre un minimum...
Bon courage.

13/06/2016 à 11:28 par Arnaud - Notre Sclérose
Super, merci Valérie ! Bon courage pour la suite !
Bonne semaine, solidairement,

Arnaud - Notre Sclérose

13/06/2016 à 11:27 par Valerie
Oui pas de soucis

13/06/2016 à 09:43 par Arnaud - Notre Sclérose
Chère Valérie,

M'autorisez-vous à reprendre votre commentaire pour le diffuser en témoignage ? Merci à vous.

Arnaud - Notre Sclérose

13/06/2016 à 07:50 par Valerie 48 ans
Bonjour, je voudrais vous expliquer ma situation en relation avec votre proposition concernant l'AAH.
J'étais divorcée depuis 6 mois quand le diagnostic de la sep est tombé. Je retravaillais à temps plein depuis peu, j'avais fait pas mal de temps partiel pour être auprès de mes enfants.
Il y a 3 ans mon employeur a voulu me mettre en retraite pour invalidité.
J' ai appris avec effrois que l'AAH n'ai pas cumulable quand on touche une pension d'invalidité.
Comme je vous l'ai dit j'ai beaucoup travaillé à temps partiel ma pension d'invalidité s'élevait donc à 820€. Je n'avais même pas droit à un complément d'AAH alors que j'avais encore mes 3 enfants étudiants à ma charge. Mais pour la CAF ils ne comptaient déjà plus.
Je suis depuis en longue maladie et ne perçois pas l'AAH. Je vais être mise sous peu en retraite pour invalidité et le problème va se reposer.
Trouvez vous normal qué rien ne vienne compléter une rente d'invalidité si celle ci n'atteint même pas le montant de l'AAH. J'ai été scandalisée quand j'ai appris ça. J'étais allée me renseigner à la CAF pour savoir à quoi m'attendre et je m'attendais pas à cette reponse du tout.
Depuis mon divorce et mes 1ères grosses poussées en 2007 je n'ai plus de vie... Les finances au plus bas, totalement seule dans cette région je ne peux même pas aller voir mes parents, frere sœurs ....mes enfants reviennent dès qu'ils le peuvent.
Quand on veut on peut.... C'est ce que j'entends souvent mais entre ce que je veux et ce que je peux il y a un fossé. D'une part à cause de la sep et d'autres part à cause des finances.
Merci en tout cas de tenter d'améliorer les choses et merci aussi d'avoir pris le temps de,me lire.

Ajouter un commentaire