La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 19 août 2019
La sclérose en plaques, ou pas, par Christine.
« Je suis angoissée
en imaginant ce diagnostic
de sclérose en plaques. »

   

« Bonjour,

J’ai 49 ans. Je fais du sport : footing 10 km, musculation et marche. Il y a 6 mois, j’ai eu une diplopie que j’ai toujours. La neurologue, qui me suit pour cela, a pensé à une myasthénie oculaire (maladie auto-immune de la jonction neuromusculaire des yeux).

Il y a une semaine, j’ai passé une IRM cérébrale. J’ai eu les résultats hier. Il est écrit : hypersignaux dans la substance blanche compatibles avec des plaques démyélinisantes.
Sur Internet, cela est mis en lien avec la sclérose en plaques alors que le scanner cérébral que j’avais passé n’avait rien révélé. 
Je me souviens avoir eu deux fois, dans un intervalle de plusieurs mois, un épisode de dysarthrie. Ma langue était comme « bloquée » et je n’arrivais plus à articuler (pendant moins d’une heure). 

Je sais que je suis souvent très fatiguée sans raison apparente. Je suis obligée de faire des siestes et le soir, à 21 heures, je tombe d’épuisement.
Je n’ai aucun autre symptôme. Mais je sais que la sclérose en plaques évolue parfois insidieusement…

Je n’ai pas encore été reçue par la neurologue. Je suis angoissée en imaginant ce diagnostic de sclérose en plaques… 

Merci à vous pour votre attention. »

Par Christine.


6 commentaires
19/08/2019 à 09:08 par Julie
Bonjour Christine,
J’imagine que depuis ce post vous avez ete recue par votre neurologue. En tout cas je l’espere. Je vous souhaite bon courage et gardez votre force sportive. C’est bon pour le moral et le corps.

19/08/2019 à 09:50 par cedric
coucou christine.
j ai presque 40 et j ai été diagnostique debut 2006.
quoi qu il arrive continue a faire du sport ... l endorphine crée aidant au bien être de la personne sera ton allié.
cultiver sa sérénité intérieur le stress jouant énormément sur la maladie.
et à chaque poussée imagine toi tombant d un cheval.
tu remonte en selle direct.
bon facile à dire mais quoiqu il arrive tu seras jamais seule !
bisous 😘

19/08/2019 à 10:01 par Courtoux Georges
J'ai 64 ans mes premier signe était urinaire ensuite fatigue perte d'équilibre et cela c’est enchainer très vite scanner ponction lombaire et diagnostique SEP cela fait 14ans maintenant c'est fauteuil l'été l ne supporte la chaleur et marche de 450 mètres bon courage à toi et reste positive

19/08/2019 à 11:02 par Pat
Diagnostiquer en 1991 avec une diplopie puis poussées toujours récupérées .. j ai 47 ans deux enfants jamais eu de fauteuil ... Courage et oui continue le sport si ton corps peux te le permette

Courage
Patricia

19/08/2019 à 15:42 par Cath lance
Bonjour,
J espère qu à ce jour la rémission est totale... j ai été diagnostiquée en 1995 après une nevrite optique mais n ai eu connaissance de ça qu en 2001... grosse fatigue depuis mon accouchement, jusqu en 2013 où j ai fait une poussée invalidante. Face à tous les effets secondaires que proposaient les traitements j ai regardé vers les médecines douces, je me suis soignée en même temps que me former et aujourd hui je vis comme toutes les personnes de mon âge. Je te souhaite beaucoup de courage et de bienveillance.

20/08/2019 à 00:24 par Maud
Bonsoir
Quand enfin un mot tombe sur des maux, alors, vous verrez on se sent mieux. Aussi paradoxal que ça puisse paraître. N’ayez pas peur du diagnostic, et vous verrez que vous verrez la vie autrement et que vous allez la vivre encore plus à fond. Bon courage à vous

Ajouter un commentaire