La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 4 mai 2020

La sclérose en plaques, par Abrahim.

« Vivez intensément !
La vie est belle
et surtout, souriez ! »

« Bonjour,

Salut tout le monde, je m’appelle Abrahim et j’ai été diagnostiqué il y a trois ans. Je suis boulanger-pâtissier de profession. Voici mon histoire…

Août 2017, je suis au travail dans la boulangerie : depuis une semaine, j’ai des sensations bizarres au pied gauche et jusqu’au mollet. 
Je me dis que ce n’est pas grave et que c’est peut-être dû au fait que j’ai joué au foot la veille. Mais, une semaine plus tard, les fourmillements remontent jusqu’au bas du dos. 
Mes collègues de travail me disent que c’est peut-être une sciatique. Un dimanche, vers 11 heures, j’appelle mon épouse et je lui demande de préparer des sandwiches et nos affaires de plage. Mais, juste avant de partir, je lui dis : « Allons aux urgences : j’ai mal au dos et des sensations sur toute la jambe gauche. »  J’ai cru que cela allait prendre un quart d’heure, mais que nenni. 

Le médecin de garde, ce jour-là, était neurologue : il m’a tout de suite fait faire une IRM cérébrale. Son diagnostic tombe : myélite (inflammation de la moelle épinière). Du coup, je ne suis pas parti à la plage smiley. J’ai été hospitalisé quatre jours sous perfusions de corticoïdes
Le prochain rendez-vous est fixé trois mois plus tard pour une IRM cérébrale. Là, le diagnostic tombe : nouvelles lésions. C’est une sclérose en plaques.
Mon neurologue me met directement sous traitement Tecfidera®

Depuis, je me suis marié, j’ai eu un enfant ; une magnifique petite fille. Mes deux femmes me donnent la force de vivre pour elles, de m’amuser et de prendre la vie comme elle vient. Parfois, j’arrive à me demander qu’elle aurait été ma vie sans cette maladie. Pas meilleure, je pense. 

Une maladie est une chose très difficile à supporter psychologiquement mais c’est également une « chance » car elle nous rend plus fort et nous permet de relativiser sur la vie mais, surtout, de se battre pour vivre.

Vivez intensément ! La vie est belle et surtout, souriez !

Par Abrahim.

❤️ Soutenez l'association Notre Sclérose ! (Exemple : un don de 20€ ne vous coûte réellement que 6,80 €).
 


12 commentaires
07/05/2020 à 03:21 par Manel
Salut Abrahim j'ai également une sep depuis 2017, très jolie témoignage, n'oublions jamais que le meilleur reste a venir. Une maladie nous permet de voir la vie autrement, elle nous permet de mettre des priorités la où on ne les aurais jamais mise autrefois... Alors comme je dit si souvent on a de la chance car étant malade on a pu ce rendre compte de l'importance de la vie...
Pour finir préservez votre santé, car celui qui a la santé et riche sans le savoir. Bon courage a vous.

05/05/2020 à 00:34 par Linda
Bonjour à tous moi aussi j ai une sep depuis 2010 j ai fait beaucoup de traitement de fond actuellement je suis sous mabthera un traitement tout les 6 moi a faire la maladie m’a fait rencontrer mon mari à l hôpital on était tout les deux sous perfusion lui a le traitement tysabri mon mari travaille il et plombier j ai eu deux garçon la grossesse c est t’es bien passer j espère encourager les femme qui veulent avoir un bébé j ai eu très peur avec la maladie mais tout va bien il faut être optimiste et vivre avec la maladie comme si c était votre meilleur ami elle sera toujours là avec toi bon courage a nous tous

04/05/2020 à 13:58 par xavier gostanian
La forme que j'ai, primaire progressive ne touche que 15 % des patients sep, et je n'ai jamais eu des poussées, car tout ce fais progressivement.

Je vais fêter mes 44 ans le 26 mai, et en plus e la musique que j'écoute, j'entends les oiseaux chanter, c'est calme est relaxant, regarder les points positifs de la vie, c'est beau !

04/05/2020 à 13:46 par Abrahim
Salut Marysa bravo à vous et j’admire votre courage, finalement c’est nous les malades qui devons nous tirer vers le haut, j’aime cette citation italienne qui dit « Toutes les maladies viennent à l'ombre, toutes se guérissent au soleil » le soleil c’est la positivité, le soleil c’est un sourire, le soleil c’est une façon vivre la maladie avec décontraction et véhiculer un message d’espoir.
Je vous embrasse
Souriez vivez intensément, ce n’est qu’une maladie.

04/05/2020 à 13:39 par xavier gostanian
L'année 2000, j'avais 24 ans quand un neurologue m'avais fait une irm cérébral, et elle avait montré que j'ai la sep, il ne savait pas quelle traitement me faire prendre, et j'étais paumé car il avais été directe ! !

Alors j'avais été dans un CHU la timone, Marseille, pour voir le professeur Jean Pelletier, qui m'avait fait une ponction lombaire, une irm cérébral, une irm médullaire, pour voir que j'ai la forme Primai Progressive.

Alors je fais tous les six mois une cure de solumedrol, et je me sens toujours super bien, un peu comme si j’avais guéris, une impression bénéfique !

En parallèle je suis le régime seignalet, car j'avais remarqué que les produits laitier : le lait en boisson, le fromage m'empêche de marcher, ne sentant plus mes jambes.

Les yaourts que je mange sont au soja.

Régulièrement je fais des activités physiques pour entretenir mon corps , et m’apporte un bien être !

Et m'apporte un bien être !

04/05/2020 à 13:36 par Julie
Merci pour ce témoignage positif. C'est bien ça, le côté positif de la sep c'est qu'elle nous fait vivre autrement. On profite de l'instant présent et on s'adapte.
J'aime bien une phrase que j'ai lu dans le livre Sep et talons aiguilles. La vie ce n'est pas d'attendre que la pluie s'arrête pour danser mais d'apprendre à danser sous la pluie.

04/05/2020 à 13:30 par cieciva marysa
bonjours ABRAHIM, je m'appelle marysa,j'ai aussi la SEP,plus la maladie de CRHON, je vous félicite pourvotre mental,et suis entiérement d'accord avec vous,je me bat tous les jours comme vous,mais toujours avec le sourire,le mental,fait bcp,vous avez une belle petite famille,et c'est le plus important,continuer dans cette voie du mental,la vie est belle par rapport à d'autre gens,regarder toujours en dessous de vous,pour vous sortir la tête de l'eau,je vous souhaite plein de bonne chose à vous et au votre, bisous

04/05/2020 à 12:06 par Abrahim
Effectivement Xavier, Oui il faut continuer à y croire malgré tout, je relativise tout le temps malgré les poussées, parfois je n’arrive plus à façonner mon pain comme avant ni à rouler les croissants ou pain au chocolat (ou chocolatine tout dépend de la region😃) les épreuves de la vie me rendent plus fort et je me dis que je n’ai pas le droit de baisser les bras pour moi mais avant tout pour mes proches.
Je vous remercie Clémence, Magali, Jouffroy pour vos messages si sympathique.
Courage à vous tous
Souriez la vie est belle et le deconfinement est proche 😆

04/05/2020 à 11:35 par xavier gostanian
Merci pour le témoignage d'Abrahim, de cette vision positive de la vie, je suis heureux d'avoir la même vision, car c'est une force que nous avons, oui la vie est belle comme dis Clémence !

J'avais été un bon guitariste, mais la sep ne me permet plus d'en jouer, alors je me suis tourné vers la percutions pour toujours jouer de la musique, et il faut s'adapter aux soucies de la vie que nous rencontrons, car oui la vie est belle, notre missions et d'être heureux, merci la vie !

04/05/2020 à 10:28 par jouffroy
Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une, comme dis le livre que je

recommande à tout le monde .

04/05/2020 à 09:49 par Magali
Merci ! Merci pour votre témoignage. En effet, j'aime beaucoup cette phrase, véritable leitmotiv de nos vies : "Une maladie est une chose très difficile à supporter psychologiquement mais c’est également une « chance » car elle nous rend plus fort et nous permet de relativiser sur la vie mais, surtout, de se battre pour vivre."
C'est tout à fait ça. Je vis la vie différemment depuis que le diagnostic est posé, mais il faut rester optimiste. Merci !

04/05/2020 à 09:48 par Clémence
Bonjour Abrahim,

Beau témoignage ! Je vous rejoins beaucoup sur le fait que sans cette maladie nos vies aurait été certainement différentes, mais pas forcément meilleures.

Il faut en effet relativiser, et aussi douloureux soit l'annonce d'un tel diagnostic rien n'arrive par hasard. Chaque événement dans une vie à sa propre signification.
Mais n'oublions pas que la vie est belle 😊

Bon courage à vous.

Ajouter un commentaire