La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 16 févr. 2018

La sclérose en plaques, par Catrinel.

« Je traite ma sclérose
comme une maladie,
pas une fatalité ! »

« Bonjour,

Je vis avec ma sclérose depuis presque 20 ans. J’ai 51 ans. J’ai élevé 3 enfants qui sont aujourd’hui chacun chez soi. La maladie a été clémente au début…

Je n’ai pas eu de traitement de fond pendant plus de 10 ans. 
J’ai quand même perdu partiellement la vue et je n’ai plus couru depuis si longtemps que je me demande comment on fait. Il faut dire que j’ai pratiqué l’athlétisme dans ma vie antérieure à la maladie.

Je ne connais pas la date exacte du diagnostique. J’étais en Roumanie, mon pays d’origine, quand les troubles visuels ont commencé. Le plus jeune de mes enfants avais 5 ans. Il en a 25 aujourd’hui.
Ma sclérose en plaques a été diagnostiquée en France, en 1999, l’an de mon second mariage avec un français. Depuis, je vis et je suis suivi médicalement en France.
Aujourd’hui, je suis veuve et vis seule à Reims. 
Ma sclérose en plaques a évolué. J’ai maintenant un traitement de fond mais j’ai du mal à me déplacer. Je le fais quand même avec l’aide d’une canne. J’ose faire des projets d’avenir et je traite ma sclérose comme une maladie, pas une fatalité ! »

Par Catrinel.

❤️ Soutenez l'association Notre Sclérose ! (Exemple : un don de 20€ ne vous coûte réellement que 6,80 €).
 

Rediffusion du 20/04/2015.

2 commentaires
20/02/2017 à 11:05 par Mary-Jeanne
Bonjour Eric, je suis totalement de ton avis, j'ai aussi tout essayé et suis sous copaxone maintenant depuis 10 ans sans AUCUN BIENFAIT, au contraire.... Nous devons tout accepter, cette maladie guide notre vie. Diagnostiquée en février 99, elle m'a laissé tranquille les 10 premières années, mais depuis 5 ans mon état s'est aggravé si fort, je ne marche presque plus (pieds qui raclent le sol), plus de force dans aucun membre, etc, etc.. Je ne sais même plus écrire ! Nous devons lutter et vivre avec une forte dose de courage et non des doses de traitement de fond !!! J'ai la sep forme progressive, donc jamais de poussée mais en poussée toute l'année puisque jamais une seule minute de répit... Courage

20/04/2015 à 17:30 par Eric Coutou
Bonjour Catrinel,
Merci pour ton témoignage et bienvenue au monde de la SEP.
J'ai 52 ans et comme toi je vis avec la SEP depuis le diagnostique en 1991 soit 22 ans. J'ai pris des Interférons pendant un an (à cette époque j'habitais aux USA) et j'ai arrêté. Depuis j'ai pris du Copaxone, du Tysabri et puis j'ai décidé de tout arrêter et je ne me sens ni mieux et surtout ni moins mal.
Donc plus de traitements parce qu'ils ne servent à rien sinon à faire gonfler les statistiques des hôpitaux ou des laboratoires pharmaceutiques.
Je prend surtout 5000 Unités Internationales de Vitamine D3 par jour soit 20 gouttes/jour, de la vitamine C et des Oméga 3.
Si tu veux parler tu peux me contacter par email (ecoutou@gmail.com) ou par téléphone (06.26.22.36.90).
Bon courage.

Eric

Ajouter un commentaire