La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 11 déc. 2020

La sclérose en plaques, par Florence.

« Ce qui n'est pas fait aujourd'hui,
sera fait demain ou après-demain. »

« Bonjour,

Ma sclérose a été reconnue en 2005 alors que les premiers symptômes sont apparus en 1990 avec une névrite optique.

Mais à cause de ma négligence concernant les examens neurologiques, ça a traîné…
C'est vrai que c’est difficile à accepter au départ.
Maintenant, je veux rester maître de cette maladie. Je garde le moral. Je refuse le stress. Beaucoup d'événements me paraissent secondaires, maintenant.
Je prends soin de moi. Ce qui n'est pas fait aujourd'hui, sera fait demain ou après-demain.
Je suis sous Gilenya®.
Je suis d'accord, il faut garder le moral. Vivez le plus normalement possible.
Réjouissez-vous des petits plaisirs que la vie vous donne.
Cette saloperie ne m'aura pas. Je suis stable depuis au moins 10 ans.
Tant pis si les gens trouvent que je suis négligente et ne me comprennent pas toujours. C'est une affaire entre moi et ma sclérose.

Courage à tous, et vivez ! »

Par Florence.

❤️ Soutenez l'association Notre Sclérose ! (Exemple : un don de 20€ ne vous coûte réellement que 6,80 €).
 

Rediffusion du 15/05/2017.

2 commentaires
14/12/2020 à 18:32 par jouffroy
il ne faut pas se laisser happer par la maladie , c'est le mot!

C ontinuer à vivre le plus normalement possible!

14/12/2020 à 05:55 par Nadine
Bonjour Florence,

Tu as bien raison de ne pas te laisser "happer" par la maladie, et de profiter de tous les petits (ou grands) plaisirs de chaque jour.
Pour les gens qui ne comprennent pas ...bah tant pis......pour eux, ils ne vivent pas ta vie!!

Ajouter un commentaire