La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 1 sept. 2016
La sclérose en plaques, par Grégory.
« Marchez pour ceux
qui ne peuvent plus ! »

« Bonjour,

En 2006, je préparais déjà mon départ pour une formidable aventure en Australie, avec un emploi qui me plaisait. Mais l'arrivée des premiers symptômes, sans diagnostic médical, m'ont certainement encore plus motivé dans mon choix. Une année de préparatifs et ça y est... j'y étais presque… jusqu'à cette fulgurante poussée ! 15 jours d'hospitalisation, une batterie de tests et examens en tout genre, répondre sans cesse aux mêmes questions (parfois réveillé par une foule d'étudiants en médecine). Puis le verdict : « Vous avez, peut-être, une sclérose en plaques mais il nous faut une IRM de contrôle dans 3 mois pour confirmer ».
Je devais partir dans 15 jours… Un départ pour l'Australie tant attendu que j’ai dû décaler. Mais j’avais enfin une réponse à mes symptômes car en 1 an, à défaut de réponse médicale, j'avais déjà envisagé une atteinte de mes vertèbres, une hernie discale… tout… mais pas ça ! Pas cette maladie qu'on ne sait chirurgicalement pas réparer… J'ignore pourquoi, mais ce jour-là j'ai pleuré.
Dans la chambre d'à côté, je pouvais entendre, jour et nuit, une femme hurler à la mort. J'oubliais un peu de ma peine et souhaitais l'apaiser. C'est en demandant de ses nouvelles à l'infirmière que j'en appris plus : mère célibataire de 3 enfants, elle venait de perdre la vue après un AVC. Je passais là le cap du "Y a toujours pire" et devais alors supporter le pire : l'attente. Mais au fond de moi je savais. 3 mois d'attente interminables entre l'angoisse du diagnostic et l'impatience du challenge à venir… Courage ! Au bout, il y a l'Australie ! C’était en 2007.

Aujourd'hui, nous sommes en 2016 et j’y suis retourné ! Je partage avec vous cette vidéo (ci-dessous) pour donner un peu de courage, de bonne humeur et d'espoir. Lutter contre la SEP, c'est aussi lui faire un gros "Middle Finger". Quand on a la force de marcher, il faut repousser ses limites pour narguer les poussées, vivons et partageons ! »

 


2 commentaires
07/09/2016 à 01:10 par Isabel
Merci Greg

01/11/2019 à 08:24 par Christine
Juste un grand merci à Greg pour cette video....Ca donne envie de marcher aussi, marcher où on veut, marcher tant qu'on peut !

Ajouter un commentaire