La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 4 juin 2012

La sclérose en plaques, par Patrice.

« Je me vois décliner
de jour en jour. »

« Bonjour,

Franco canadien je suis suivi pour une sclérose en plaques depuis 2009 au Canada et pour une tumeur cérébrale depuis 2010 avec problèmes de sténose et haute pression.

Arrivé en France pour un rapprochement familial (mes enfants vivent ici) le 15 avril dernier, je pensais pouvoir être suivi pour continuer mes traitements…

Dossier médical et prescriptions en main j’ai d’abord trouvé un médecin référent et suis aller consulter aux urgences de l'hôpital de Nantes. Quelques heures d’attente plus tard (pas de trouble, je suis immunodéficient et on connait la propreté de nos hôpitaux) je reçois la visite de l’interne de service qui me signifie ne pas comprendre mes papiers et dossier médical (en français) et ne croit donc pas à mon diagnostic de maladie. Il ne juge donc pas utile de déranger le neurologue de service. Je précise que j’étais en poussée et avec un fort déficit moteur et problèmes visuels à ce moment là.

Retour vers mon médecin référent qui n’en croit pas ses oreilles. Elle me dirige dans le secteur privé et là je vois un neurologue qui refuse de poursuivre les traitements en cours sans que l’intégralité des tests soient à nouveau effectuée… par des médecins français. Il est vrai que je viens du tiers monde et que le Canada et les États-Unis sont des pays sous développés…

Que dois je faire ? Je me sens démuni et perdu ?
Et malheureusement, je me vois décliner de jour en jour. »

Par Patrice.

❤️ Soutenez l'association Notre Sclérose ! (Exemple : un don de 20€ ne vous coûte réellement que 6,80 €).
 


8 commentaires
04/06/2012 à 21:12 par Pascale
Troublant et édifiant cette histoire !!!
Je suis désolée et navrée que tu rencontres toutes ces difficultés.
A voir avec ton médecin référent mais je pense qu'il vaut mieux que tu évites le service des urgences (surtout dans la mesure ou tu es immunodéficient) et que tu consultes un service de neurologie en direct, en milieu hospitalier ou privé,selon ton choix, avec rendez-vous pris par ton médecin, puisque cela est urgent, et que c'est cette personne qui présentera au mieux ton cas au neuro.
Ton médecin traitant est là pour te conseiller et t'épauler, à lui ou elle de prendre le relais !
Bon courage et donne-nous de tes nouvelles.

04/06/2012 à 21:01 par sophie
Ton histoire est navrante.....moi aussi j'ai honte que tu aies été reçu de la sorte dans notre pays....Mais ici, il semblerait que chaque médecin a besoin de vérifier par lui même les résultats des examens, histoire de faire faire des économies à la sécurité sociale....j'ai déjà dû recommencer des examens parce que les médecins les avaient perdus ou jamais reçus....bref, et dire que nous sommes dans l'un des pays où nous serions le mieux soigné....courage, et ne baisse pas les bras!!! tu vas trouver une oreille attentive et compétente!
sophie

04/06/2012 à 20:54 par sophie
Oui, en cas de problèmes l'APF sont compétents et réactifs! fonce!!!! ne perd pas une minute!!!

04/06/2012 à 17:33 par Bruno de Nantes
Bonjour Patice,
Histoire désolante. Si tu as consulté aux urgences de Nantes il est étonnant qu'au vu de ton dossier le neurologue de garde n'ai pas pu te voir. Il existe un service de neurologie à l'hôpital nord de Nantes avec un certain nombre de médecins compétents en matières de pathologies inflammatoires neurologiques et autres.
Hopital Laënnec neurologie: Téléphone : 02.40.16.52.12/02.40.16.54.22
Le secrétariat est ouvert de 8h30 à 17h30
Il faudra un courrier de ton médecin référent

04/06/2012 à 10:57 par Agnès d'Angoulême
Lamentable ! j'ai honte de mon pays et de l'accueil qui t'est réservé.
Que dire de ce corps médical qui refuse de te prendre au sérieux ?

Peut être devrais-tu prendre contact avec un association (type APF, ARSEP, ou autre qui connait ta malmadie et pourra t'orienter.
Heureusement que ton médecin référent te prend au sérieux lui !
Bon courage, accroche toi !

Agnès

04/06/2012 à 09:15 par sabattini marco
Bonjour Patrice,
J'en crois pas mes yeux, tu devrais t'adresser à l'APF, et leur demandé te t'aider, ou à l'ARSEP,c'est quoi ces épiciers !!!!!
Courage,on est en France le paye des libertés, et des droits de l'hommes ?

04/06/2012 à 08:50 par karine29
super ... la honte sérieux... bon courage à toi...

04/06/2012 à 07:52 par Myriam
Mon dieu , bravo la France !!!! Ne te laisse surtout pas faire retour à l'hôpital et retourne les urgences !!!! Sinon ils vont passer au suivant , ça ne les inquiete pas ! Je n'en reviens pas ... Y a des claques qui se perdent

Ajouter un commentaire