La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 1 juin 2015

La sclérose en plaques, par Yasmina.

« Je revis, je ressens des sensations,
le vent, la glisse, la vitesse.
Je m’éclate à nouveau. »

« Bonjour,

Je suis Yasmina Bouland, diagnostiquée sclérose en plaques depuis le 12/12/12… Et depuis plus rien !
Je me sens privilégiée, je dois l'avouer. Néanmoins ma vie est un défi au quotidien car j'ai de nombreux symptômes, fourmillements, brûlures neurologiques, fatigues, sautes d'humeur.
À la suite de cette journée que je n'oublierai jamais, déjà par sa date, par son intensité et par la vérité qu'elle détenait. J'ai décidé que ce jour du 12/12/12 serait le premier jour du reste de ma vie ! Ce fut une totale remise en question ! "Une gifle", "un coup de bambou derrière les oreilles". 

Après ma convalescence, plusieurs mois de deuil, car je l'ai vécu vraiment comme un deuil. Il m’a fallu renoncer à plusieurs choses : mon métier dans la restauration, le basket que je pratiquais en club, mon invulnérabilité, et ma toute puissance !
Ce fut une rupture nette.
Je me suis faite accompagner en thérapie pour m'aider à passer ces étapes difficiles pour moi et mon entourage. Je ne me reconnaissais plus.
Au fur et à mesure, j’acceptais ce que je perdais et je me suis mise à regarder de l'autre côté. Je me suis demandé ce que je pouvais y gagner. Et là, j’ai dû repenser les choses autrement, en effet je ne pourrai plus faire certaines choses et j’ai décidé de ne pas m’arrêter là ! J’ai d’autres envies, avec pour leitmotiv cette  phrase : « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ».
J’avais très envie de rencontrer la mer, 10 ans de vie à Saint Malo et pas un pied sur un bateau. J’ai  donc passé mon permis côtier. Puis je me suis essayée à l’habitable, puis au catamaran. Je revis, je ressens des sensations, le vent, la glisse, la vitesse. Je m’éclate à nouveau. 

Au cours d’une régate, je rencontre Thibaut Vauchel Camus. Je m’intéressais de loin à son projet de Route du rhum en soutenant la lutte contre la sclérose en plaques. Et puis j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai osé lui demander s’il voulait de l’aide. Il a été enchanté, avec Victorien Erussard, ils m’ont accueilli au sein de leur team. Ce fut pour moi une vraie source d’énergie, un nouveau sens à ma vie.
C’est pourquoi j'ai voulu faire quelque chose de ma maladie pour faire en sorte que chaque jour compte. Continuer de vivre avec et non pas en faire un combat mais plutôt un défi. C’est alors que se propose à moi l’idée de participer au Trophée des roses des sables. J’ai longtemps rêvé d’aventure dans le désert, là où je puise mes racines avec mon prénom en héritage.
Et c’est parti, je me lance, je décide que je participerai à ce Rallye 4X4 en octobre 2015, en soutenant la lutte contre la sclérose en plaques. C’est un projet fou mais pas tant que cela. Je me sens pousser des ailes. Encouragée par mon neurologue et Bernard Gentric, président de la marque sportive « Solidaires En Peloton », j’intitule mon projet « Le Défi Sable Solidaires En Peloton » en résonance avec Thibaut et Victorien avec leur « Défi Voile Solidaires En Peloton ».

Audrey, une infirmière libérale, me contacte et souhaite m’accompagner dans cette aventure, l’alchimie se fait entre nous et nous nous y voyons déjà. 
Accepter de lâcher ce que j’avais m’a permis de m’ouvrir aux possibles.
J’encourage toute personne à croire en ses rêves. Je ne vais pas vous mentir, ça ne m’a pas été facile. Et ça ne l’est pas encore tous les jours, même si ce que vous lisez peut vous paraître simple et couler comme de l’eau. Je ne crois pas au hasard. Je me suis offert ce que j’ai aujourd’hui, et ma plus grande richesse est ma détermination.
Rêver est un défi ! »

Par Yasmina.

> Soutenez l'association Notre Sclérose ! Faites un don !
 

Rediffusion du 29/05/2015.

2 commentaires
15/06/2015 à 18:38 par Valérie
Bonjour,
Quand j'ai lu ton témoignage, je me suis dit que j'aurai pu l'écrire... Nos expériences de la SEP sont très similaires. Première poussée en 2012... deuil de mon ancienne vie et reconstruction d'une nouvelle, radicalement différente ! Depuis pas de poussées, à croire que le message de la SEP était de me faire prendre conscience que je ne m'occupais pas de moi ! Ma nouvelle devise : Sep me free ! Profite et prends soin de toi. Fais-toi plaisir, on a qu'une vie !

06/06/2015 à 14:45 par Florence
Yasmina,
merci pour ton témoignage qui m'a encore une fois, fait reprendre goût à la vie, tu apportes ta dose de courage et nous en avons bien besoin de ce courage que tu cites et te fait avancer, soutenir la lutte contre la sclérose grâce au défi Solidaires en Peloton ,sans oublier le défi Voile que tu as pu visiblement mettre à profit en partageant leur route...bon vent Yasmina et j'espère que tu nous fera partagée ton enthousiasme lors d'un prochain billet sur cette fameuse traversée du désert en compagnie de ta collègue.

Ajouter un commentaire