La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 28 juin 2018

Ma sclérose en plaques, par Laetitia.

« Il est en très bonne santé, 
je suis rassurée… »

« Bonjour,

Je m'appelle Laetitia et j'ai 25 ans.
L'année dernière, au mois de juillet, une semaine après le mariage de ma sœur, je me suis levée un matin engourdie des doigts de pieds au torse ainsi que mes deux mains… Je me suis dit "ça va passer" alors j'ai attendu…

Au bout d'une semaine mon conjoint était inquiet car c'était toujours pareil mais j'étais en plus très fatiguée, alors j'ai décidé de consulter mon médecin traitant.
Arrivée au rendez-vous, je lui explique et là il me dit que j'aurais dû venir dés le 1er jour des symptômes, puis il m'envoie en urgence chez le neurologue.

Moi qui ne m'inquiétais pas le matin, dans la salle d'attente du neurologue je me pose plein de questions, mais surtout je me demande ce que je fais là et à ce moment je commence à m'inquiéter…

Je subis une ponction lombaire, il me fait quelques tests de sensibilité et me prescrit une prise de sang et une IRM (cervical et cérébral).
1ère IRM (le cervical) est faite en juillet, puis en août je fais le second et là après 1 heure d'attente. Le neurologue qui m'a fait passer l'examen vient me voir d'un air grave et me dit que j'ai la sclérose en plaques… je ne m'effondre pas car je m'étais un peu renseignée sur mes symptômes car les médecins ne répondaient pas à mes questions, donc je me doutais déjà du diagnostic… il ne me reste plus qu'a rentrer chez moi et à l'annoncer à mon conjoint…

J'ai deux enfants, à ce moment là, nous avons le projet d'en avoir un 3ème et je dois me marier en juillet 2010, alors je me demande ce qui va se passer maintenant.
Nouveau rendez-vous chez le neurologue, qui me dit que je suis à ma deuxième poussée de sclérose en plaques… alors c'était ça ma douleur dans la jambe !!! Il me met sous Copaxone® (arrêté rapidement car grosse réaction allergique) et je lui parle de mes projets bébé et mariage… il me dit qu'il n'y a aucun soucis puisque la sclérose en plaques se met en pause pendant la grossesse… me voilà rassurée. (Lire notre article sclérose en plaques et grossesse).

Je commence Avonex® et deux mois après, en janvier 2010, j'apprends que je suis enceinte, quel bonheur après 2 ans d'essais.
J'arrête donc mon traitement. En février, je me marie, car on s'est dit qu'en juillet avec la chaleur ça pouvait me poser problème.

Je suis heureuse et là, "Boum", une poussée à Pâques, malgré mon état on me met sous cortisone… et ça passe.

Rassurée mais un peu perturbé d'avoir fait une poussée enceinte, je continue de vivre ma petite vie tranquille… et fin juin rebelote, 2ème poussée !!! Nouveaux bolus de corticoïdes et moi qui déprime parce que je m'inquiète pour mon bébé.

On me dit qu'il n'y a aucun risque mais disent-ils la vérité ???
Ça fait donc 4 poussées en 1 an, je trouve que ça fait beaucoup en si peu de temps.

Mais je retrouve le moral en montant une association avec ma sœur juste après ma 4ème poussée. Ça m'occupe l'esprit et je me sens utile, je redeviens positive.

Je redeviens moi !!!

L'été passe, c'est la rentrée pour mes deux grands, je suis ravie, je les accompagne avec mon gros ventre lol

Et le 5 septembre, nouveau chamboulement, mais pour celui là, je suis heureuse qu'il arrive… mon petit bout né avec 2 semaines d'avance, il est en très bonne santé, je suis rassurée… je reprends ma vie, avec mes enfants, mon mari et ma sclérose en plaques… mais je vais en profiter à fond car j'ai une merveilleuse petite famille… RESTEZ POSITIF ça aide ! »

Par Laëtitia.

> Soutenez l'association Notre Sclérose ! Faites un don !
 

Rediffusion du 29/09/2010.

Soyez le premier à laisser un commentaire