La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 6 sept. 2016

Sclérose en plaques, témoignage de Yasmina.

« Au final, je me transforme
en zombie et ont me prescrit
de nombreux neuroleptiques
et autres anxiolytiques… »

« Bonjour,

Alors je suis Mina, enfin Yasmina. Parler de la sclérose en plaques, ouais, why not ?

Je l'ai, à ce qu'il paraît, depuis mes 16-17 ans avec des petits fourmillements ou des engourdissements de rien du tout quoi. Et puis un jour pendant ma 17ème année, ouah le BAC et tout le tralala vous savez…

Pour moi no soucy ! J'étais la première de ma classe mais p…. J'ai eu de ces foutus engourdissements dans mes 2 gambettes, des fourmillements. Mais cette fois, ça durait, donc avec mes parents, nous avons consulté le docteur de famille qui comme d'habitude… oh et dire… que j'admirais cet *****… Il avait sorti à mes parents que c'était les études, le stress du BAC et autres conneries du genre ! Quel *** !

Les symptômes ont disparu au bout de quelques jours, of course.

2 mois après, une vision bizarroïde est apparue. Je m'en souviens, je disais à mes parents « je vois 2 papas et 2 mamans ». Mon frère aîné était venu passer quelques jours de vacances chez nous dans le nord de brun. Lui aussi, je lui avais dit « ah il y a 2 Karim » :-)

Là, bien sur, mes parents inquiets m'ont fait consulter le *** de neurologue qui leur avait sorti que je n'avais rien, que ce n'étaient qu'à cause des études, que c'était « dans ma tête » avec les problèmes en Algérie. Mais je m'en tapais royalement de ça, je suis en France, je suis française et ce n'est pas un rejet de mes origines mais qu'est que j'en avais à faire ! Je n'y étais jamais allé avant que je ne me sois mariée à Saint Ouen dans le 93 en 2004, avec celui qui est mon ex mari d'ailleurs !

Mais quel gros *** ce neuro, il m'avait juste fait faire passer un scanner !

Je sais qu'il est parti en retraite, heureusement.

J'avais en fait une diplopie ! Un mauvais ophtalmo du nord m'avait juste prescrit des gouttes pour nettoyer. il disait que c'était une conjonctivite !!! Je me demande où il l'a eu son diplôme… je vous jure…

Enfin, j'ai ratée un mois de terminal mais ce n'est pas grave, j'ai eu quand même mon BAC S avec mention !

Après, pendant les vacances, j'ai eu mon premier taf, de caissière ! Ouah trop top ! J'ai détesté ma responsable…

J'avais eu un engourdissement du bras droit, donc arrêt maladie pour deux semaines. Et les docteurs et ma famille ne savaient toujours pas ce que j'avais. En août, de nouveau une diplopie, alors là, je consulte une super ophtalmo que consultait ma sœur et là direct, elle m'a fait un fond d'œil ou je sais plus quoi et elle a rédigé un courrier à remettre au neurologue de l'hôpital de Saint Denis.

Donc arrivée à ce rendez-vous tant attendu, il me fait passer une IRM et une ponction lombaire (à laquelle je n'ai même pas eu mal ! je m'en souviens comme si c'était hier).
C'est le neurologue qui m'a fait la ponction, il me disait de ne surtout pas bouger et moi comme la sale gamine que j'étais, je bougeais un tantinet… of course…
Le lendemain, je rencontre pour de vrai, en face à face, mon neurologue mon héros mon apollon mon Andy Garcia… enfin il ne lui ressemble pas mais voilà quoi vous comprenez vous les filles j'espère :)

Il m'a dit, après m'avoir demandé de lui raconter tout ce que j'avais pu avoir ou voir/consulter depuis mes premiers fourmillements à 16-17ans (roulement de tambour). Je lui avais même dit :
- vous aussi comme les autres vous allez dire que j'invente tout, que je dois juste me reposer et que je dois consulter un psy, n'est ce pas ?
- Eh bien non pas du tout écoutez mademoiselle T… (l'irm affichée plein feu sur moi), moi je vous crois vous êtes atteinte d'une sclérose en plaques, c'est une maladie qui touche les jeunes adultes comme vous…

Lui, il me croyait, je ne suis pas folle je ne suis pas folle !

Enfin voilà, après j'ai eu de nombreux traitements mais pas pour longtemps, Avonex®, Copaxone®, Bétaféron® et j'en passe… Malheureusement, ils n'ont pas eu beaucoup d'effets sur moi à part le 2ème effet « kiss cool » !

Là maintenant, je suis atteinte aussi de crises d'épilepsie depuis 2006, je crois j'ai eu encore des effets « kiss cool » donc nouveaux traitements pour ça. Au final, je me transforme en zombie et ont me prescrit de nombreux neuroleptiques et autres anxiolytiques…

Bon, je m'excuse si je me suis mal exprimée, ne me demandez pas de parler sérieusement de cette pouff, sinon, j'aurais le moral à zéro.

Voilà, je vous fais des gros bisous, la sclérose en plaques et l'épilepsie, je m'en tape, je suis comme ce "mec" au dessus, je pense donc je suis ! Même si je n'arrive plus trop à remettre de l'ordre mais je suis quand même !

Terminé les anxiolytiques ! Je ne veux pas en dépendre donc là, eh ben je suis réveillée depuis 02h30 puis re dodo dans une demie heure…

Gros bisous ! »

Par Yasmina.

> Soutenez l'association Notre Sclérose ! Faites un don !
 

Rediffusion du 04/10/2010.

Soyez le premier à laisser un commentaire