La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 10 juin 2016

Témoignage sclérose en plaques, par Émilie.

« Elle réussit à enclencher l'auto injecteur
mais pas dans ma fesse,
sur la table de salle à manger ! »

« Nouveau traitement, un début comique ! 

1ère piqûre :
Hier j'ai commencé mon nouveau traitement : la Copaxone®.
Comme je suis allergique à plein de médicaments, avec la neuro, on se met au point pour faire la 1ère injection à l'hôpital. Arrivé 10h dans le service et il n’y a pas de chambre disponible, tous les lits sont occupés. Je me retrouve au bout du couloir et j'attends… 
On vient me chercher pour me faire ma piqûre et là on me dit : « on va aller dans le bureau de la neuro » (ou son fils se trouve car il est malade). 
Il sort et je me fais la piqûre dans la cuisse en mode « warrior » sans l'auto injecteur car ils ne connaissent pas, là ça m'a bien fait rigoler !!! 

2éme piqûre :
Aujourd’hui l'infirmière vient m'expliquer le fonctionnement de l'auto injecteur (qu'elle m'assure connaître par téléphone).
Elle voit l'appareil : « heu… je ne connais pas. »
Je me dis : « on est mal barré... »
Elle trifouille l'appareil, réussit à enclencher l'auto injecteur mais pas dans ma fesse, sur la table de salle à manger ! Là, je lui dis : « laisser moi faire », je sors une seringue du frigo, le temps que je prépare ma peau elle remet la seringue dans l'auto injecteur sans la réchauffer et me dit : « je n'y touche pas j'ai peur de refaire une mauvaise manipulation »... Je m'auto injecte le produit sauf qu'avec le produit super froid j'ai super mal aux fesses !

La moralité, c'est que demain je la fais seule et qu'on n'est toujours mieux servi que par soi même. 
Et comme je vis dans le monde de Mickey, j'en rigole ! »

Par Émilie.

❤️ Soutenez l'association Notre Sclérose ! (Exemple : un don de 20€ ne vous coûte réellement que 6,80 €).
 

Rediffusion du 09/03/2012.

Soyez le premier à laisser un commentaire