La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Le 15 déc. 2021

Cynthia nous parle de sa sclérose en plaques.

« La vie est belle et peut être
courte mais on reste positif… »

« Bonjour,

Je m’appelle Cynthia, j'ai 41 ans, diagnostiquée de la sclérose en plaques en 2005, j'étais alors âgée de 25 ans et enceinte de ma deuxième fille !

Tout a débuté par une paralysie faciale suivie d'une névrite optique, « fatigue extrême » tout ce temps, paralysie d'un côté du haut du corps puis ça a été au tour des jambes… Ça faisait beaucoup… J’ai été obligée de m'équiper d'une canne car les traitements par corticoïdes fonctionnent plus ou moins*. J’ai essayé différents traitements par injection : Rebif®, Betaferon®, Copaxone®, Avonex® mais ça n’a pas fonctionné* sur moi car je continuais de faire des poussées dont une névrite optique dans l'autre œil… On essaye le fingolimod (Gylénia®). Ça va beaucoup mieux, je suis ravie ! Entre-temps, j'apprends que mes 2 filles sont autistes et ne parlent quasiment pas…

Je me donne pour mes filles, ce sont ma chair et mon sang. Elles ont maintenant 16 et 17 ans. Elles sont ma raison de vivre, je n’ai pas le droit de tout lâcher !

Un soir, en 2017, je sors du bain et j’ai une soudaine baisse de tension. Je tombe et me cogne la tête sur le plancher de la terrasse. Je me rends à l'hôpital et on me dit que j'ai un méningiome (tumeur au cerveau). En 3 mois, il est passé d’une taille de grain de riz a une grosse orange. On m’opère en novembre 2017 !

Depuis, tout va mieux mais à 41 ans j'ai décidé de commencer un travail sur moi.

La vie est belle et peut être courte mais on reste positif… tout va continuer de bien aller…

Par Cynthia.

Note de Notre Sclérose :
*Les effets secondaires éventuels et leur intensité sont très variables selon les patients.
Pour en savoir plus sur les traitements, lisez notre article rédigé par des professionnels de santé.

❤️ Soutenez l'association Notre Sclérose ! (Exemple : un don de 20€ ne vous coûte réellement que 6,80 €).
 


3 commentaires
20/12/2021 à 09:39 par Georges
Tu est très courageuse Cynthia pour moi SEP depuis 25 ans je n'ait plus de contrainte à la retraite je te souhaite de resté positive un Breton

15/12/2021 à 18:30 par Lavarande
Coucou Cynthia !! Que d'épreuves !! Tubas raison de prendre soin de toi en commençant ce travail !
J'espère que la vie sera plus clémente désormais ! Ce qui est sur c'est que tu es une battante !

15/12/2021 à 15:21 par Joel Sutter
Triste histoire, difficile, mais Cynthia se bat et c’est bien! Mais, il me semble que la SEP dans ce cas est secondaire. Moi même, j’ai une SEP depuis 26 ans, et je vis avec (et non pas contre!). J’essaie de voir le positif. Oui, il y en a!

Ajouter un commentaire