La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 7 mai 2018

La sclérose en plaques d'un ami vue par Lisa.

« Lui demander des nouvelles
n'est pas de la curiosité mais
de l’inquiétude. »

« Bonjour à tous,

Je vous reparle de mon pote (une connaissance) qui a la sclérose en plaques (voir premier texte). Comme la peste adore que l'on parle d'elle. Mais comme je vous ai dit dans mon témoignage précédent, je ne rentrerai pas dans les détails par peur de faire du classique. Grâce à un conseil de l'un d'entre vous, je dois considérer mon ami comme n'importe qui… Donc si je dois l'engueuler comme avant, je le ferai.

Bon ! Parlons de choses positives. Il est toujours taquin. Il aime "foutre" son grain de sel partout pour rigoler, mais c'est comme ça qu'on l'aime. On prend l'homme en entier sinon cela devient de l'hypocrisie. La peur de faire une gaffe est toujours présente. Le fait de lui demander des nouvelles n'est pas de la curiosité mais de l’inquiétude. Mais je reste digne.

Comme le temps passe ! Il est absent pour l'instant mais il va revenir. Mais je le considère comme un frère, un pote, un bon camarade qu'on devrait tous avoir dans ses contacts.

En conclusion, j'espère que ses amis les plus proches seront toujours présents pour la joie et les mauvais moments. 

Certains n'hésitent pas à se moquer de sa personnalité. Il ne joue pas le rôle de Molière dans  "Le malade imaginaire", à part pour les hypocrites. »

Par Lisa.

> Soutenez l'association Notre Sclérose ! Faites un don !
 


1 commentaire
29/08/2018 à 18:41 par Evelyne1959
Félicitations

Ajouter un commentaire