La sclérose en plaques,
c'est vous qui en parlez le mieux.
Ne laissez pas les autres
raconter votre histoire

Témoignez !

Le 14 juin 2021

La sclérose en plaque, vue par David.

« Je ressortais petit à petit
de mon brouillard, reprenant
ma vie de couple en main. »

« Bonjour,

Lorsqu'on m’a diagnostiqué ma sclérose en plaques, sur le coup je suis resté « neutre ». Je ne connaissais pas cette maladie. Ma femme, elle, s'est effondrée, a pris en elle la douleur et les craintes que j'aurai dû avoir. Pendant deux jours complets, elle a pleuré, et moi, j'essayais de la réconforter de mon mieux, tout en gardant le sourire… Dans la foulée de ma première poussée, j'en ai fait une deuxième faisant apparaître de nouveaux symptômes : problèmes urinaires et sexuel (problème d'érection). C'est là que tout a changé car je ne me sentais plus homme et digne de vivre avec ma femme. Je l'ai mise devant le fait accompli, lui expliquant que la vie avec moi serait compliquée, qu'elle ne méritait pas cela et qu'il fallait qu'elle fasse un choix : partir ou subir. Elle a décidé de rester.

Les mois passent sous le poids de ma maladie et de tous ces symptômes. Je suis devenu dépressif et j'ai commencé à traiter cette dépression avec des cachets que mon médecin généraliste m'avait prescrits. Mauvaise idée, très mauvaise

Plus cela allait, plus le temps passait et plus je me renfermais sur moi-même laissant ma pauvre femme complètement de côté. Un an, deux ans ainsi…
Le couple a connu un tel bouleversement qui m'a, par le choc, ouvert les yeux. J'ai arrêté tous mes antidépresseurs. À partir de ce moment-là, les jours passaient et je ressortais petit à petit de mon brouillard, reprenant ma vie de couple en main. Je suis suivi de près par mon infirmière et ma psychologue qui m'aident dans mes démarches et me réapprennent à penser autrement : analyser, réfléchir, agir et si obstacles, les contourner, réfléchir, agir. Ceci jusqu'à atteindre mon objectif : me donner une mission chaque jour et faire en sorte de m'y tenir : comme, par exemple, aimer ma femme et le lui montrer, communiquer davantage (ce qui n'est pas mon fort) mais s'y efforcer.
La sclérose en plaques n'est pas une fin en soi, c'est un bouleversement de vie, un combat de chaque jour, mais je resterai tête haute.

Je ne retournerai plus dans ce maudit brouillard. »

Par David.

❤️ Soutenez l'association Notre Sclérose ! (Exemple : un don de 20€ ne vous coûte réellement que 6,80 €).
 


6 commentaires
16/06/2021 à 11:28 par Xavier Gostanian
Bonjour Didier

C'est bien que votre fils réagisse ainsi, car dans la vie il faut toujours avancer le mieux possible, en regardant les points positifs de la vie, en cherchant des divertissements qui puissent faire oublier cette pathologie, courage

15/06/2021 à 20:46 par didier
mon épouse et moi avons appris la sclérose en plaque de notre fils comme un coup de massue, la peur succède à l'espoir fou que tout cela n'est qu'une erreur, que nous allons nous "réveiller". Mais non la maladie est là et bien là. Puis nous avons vu notre fils sombrer dans la dépression, sans avoir aucune possibilité d'intervenir, de changer le cours du destin cruel et injuste. Puis nous l'avons vu "renaître " à force de courage et d'obstination. Nous ne pouvons qu'admirer sa force et sa volonté de vivre envers et contre sa maladie.
Nous savons bien que la SEP ne disparaitra pas, qu'elle sera toujours là, tapie dans l'ombre, menaçante mais nous savons aussi qu'avec l'amour de son épouse il surmontera les épreuves et la vie qui l'attend. Nous quitterons cette terre avec un peu moins d'inquiétude.

14/06/2021 à 13:16 par Sabrina
Comme je vous comprend moi j’ai appris cette maladie alors que j’étais marier mon ex époux m’a mise à la porte cars je n’arrivais à rien faire et depuis bientôt 5 ans je suis avec un homme formidable qui me bouste sans arrêt il m’a dit cette maladie on va la combattre s deux tu ne seras jamais seule, votre femme vous aime profondément soyez fière de votre amour à tous les deux et courage

14/06/2021 à 13:13 par Xavier Gostanian
David.
Bonjour, vis ta vie le mieux que tu peux faire avec ton épouse, car avec la sep la vie est un combat quotidien, avec ta femme avancer ensemble pour vivre le mieux que vous pouvez le faire, ensemble vous êtes une force, profiter de la vie, en regardant les moments agréables de votre existence, pour construire un avenir, qui vous soit un plaisir de vie !

14/06/2021 à 10:38 par Sabrina
Je suis là seule à comprendre ton ressenti
La seule qui connaît cet maladie là seule qui a subit mais la seule à t'aimer
La maladie n'est qu'un toi c'est toujours
À deux on est plus fort que jamais
Réalisé nos rêves c'est notre vie à nous deux
Ta femme...

14/06/2021 à 07:55 par Julie
Le choix de ta femme est un choix d'amour et sa présence va vous permettre de construire une nouvelle vie. Orienter les choix vers que vous aimez ensuite comment y arriver. Bon courage.

Ajouter un commentaire